Rechercher
  • Nexelec

INSAFE+ Carbon: un capteur de CO2 connecté pour surveiller la qualité d'air intérieur (bureaux, ERP)

Mis à jour : mars 3

Nexelec propose une gamme de capteurs sans fil et solutions IoT dédiées à l’analyse de la qualité d’air, à la sécurité et à l’efficacité énergétique des bâtiments résidentiels et tertiaires.


Dernier né de la gamme, INSAFE+ Carbon est un détecteur de CO2 connecté. Il mesure la température, l’humidité relative et le taux de dioxyde de carbone. Ce capteur d’analyse de la qualité d’air indique en temps réel le niveau de confinement de l’air par des voyants lumineux (vert, orange, rouge). Grâce à son algorithme embarqué IZIAIR, INSAFE+ Carbon calcule un indice de qualité d’air pour vous aider à prendre les actions appropriées. L’utilisation d’un tel dispositif permet donc de vérifier très simplement et rapidement la qualité du renouvellement d’air et incite à l’aération des pièces en cas de besoin.


Sans fil et équipé de piles d’une durée de vie supérieure à cinq ans, INSAFE+ Carbon se démarque par sa simplicité d’installation. Il s’intègre également à la plupart des écosystèmes connectés grâce à une large gamme de protocoles radio compatibles (EnOcean, Lora, Sigfox). Le bouton « scénario programmable » permet d’automatiser les actions et de prendre le contrôle des différents objets et services connectés. L’intégration d’un tel dispositif permet de disposer de données fiables et à moindre coûts pour contrôler efficacement les niveaux de CO2, optimiser l’efficacité énergétique des bâtiments tout en garantissant le confort des occupants.


INSAFE+ Carbon

est un produit idéal pour surveiller la qualité d’air intérieur des bâtiments et des établissements recevant du public (ERP) : crèches, écoles, collèges, lycées, etc.


Pourquoi surveiller le taux de CO2 à l’intérieur des bâtiments ?

Nous passons près de 85% de notre temps dans des environnements clos. Pourtant l'air peut y être 5 à 7 fois plus pollué qu'à l'extérieur. Dans les espaces très fréquentés et mal ventilés (maisons, écoles ou entreprises), les valeurs limites peuvent être rapidement atteintes.


Le dioxyde de carbone (CO2), naturellement présent dans l’atmosphère, est produit par l’organisme humain au cours de la respiration. Sa concentration dans l’air intérieur des bâtiments est liée à l’occupation humaine et au renouvellement d’air. Le CO2 est inoffensif à basse concentration mais il peut avoir des effets sur la santé (maux de tête, palpitations) si les concentrations dans l'air dépassent 8%.


Le CO2 est donc un bon indicateur du confinement et de la qualité de l'air. Si l'air n'est pas suffisamment renouvelé, la concentration en CO2 augmente ainsi que celle d'autres polluants (COV, particules fines, etc.). C’est pourquoi la concentration en CO2 dans l’air intérieur est l'un des critères qui fondent la réglementation en matière d'aération des locaux. Les valeurs limites réglementaire ou normative actuelles varient entre 1000 et 1500 ppm. Elles s’appliquent aux bâtiments scolaires, bâtiments résidentiels et bureaux.


Pour plus d'informations: www.nexelec.fr



#Nexelec, #Insafe, #InsafeCarbon, #détecteurdioxydecarbone, #détecteurCO2, #capteurdioxydecarbone, #capteurCO2, #SolutionsIoT, #capteursconnectés, #capteursansfil, #détecteursansfil, #qualitéair, #QAI, #qualitéairintérieur, #moniteurqualitéairintérieur, #SmartBuilding, #SmartHome, #capteurtempérature, #capteurhumidité, #capteurtempératurehumidité, #bâtimentsintelligents, #détecteurEnOcean, #détecteurSigfox, #détecteurLoRa, #capteurEnOcean, #capteurSigfox, #capteurLoRa

31 vues