Rechercher
  • Nexelec

Pollution de l’air intérieur : les bons gestes pour un air plus sain

Mis à jour : mars 3

Selon une étude de l’Observatoire de la qualité de l’air intérieur (OQAI), l’air de l’habitat serait pollué par de multiples sources (produits ménagers, peinture, insecticides, résidus de combustion, moisissures…) et par différentes substances nocives et cancérigènes (monoxyde de carbone, formaldéhyde, COV, dioxyde d’azote…). Or, en moyenne, les individus passent plus de 80 % de leur temps dans un environnement clos, où l’air intérieur se révèle jusqu’à 8 fois plus pollué qu’à l’extérieur ! Par ailleurs, de mieux en mieux isolées, les habitations sont plus étanches et donc plus exposées à cette pollution intérieure. Aussi, la qualité de l’air reste une question prioritaire pour la santé des occupants car tous ces polluants peuvent être sources de maux de tête, fatigue, vertiges, somnolence, allergies, voire même de maladies graves.


Quelles solutions pour améliorer la qualité d’air intérieur ?


1. Identifier les sources de pollution

Agir à la source reste la solution à privilégier pour limiter les polluants. Encore faut-il les avoir identifiés en amont. Vous avez du mal à respirer ou vous souffrez d’asthme ? Un air trop humide ou trop sec peut vous incommoder. Vous souffrez de maux de tête à répétition ? Quelques particules de monoxyde de carbone suffisent à déclencher des migraines.

Les moniteurs de qualité d’air intérieur ont pour vocation de vérifier que l’air de votre maison est sain. La gamme de capteurs sans fil NEXELEC permet notamment de remonter et d’analyser en temps réel les mesures de température, humidité, fumée, CO, CO2 ou particules fines.

Tous ces produits intègrent l’algorithme IZIAIR d’analyse de la Qualité d’Air Intérieur (QAI).

Vous êtes informé en temps réel et alerté en cas de risques pour votre santé.


2. Agir sur ces sources de pollution

La clé d'un logement sain passe, avant tout, par une température et un taux d’humidité constants et adaptés dans l’habitat. Le capteur de température et d’humidité INSAFE+ Pilot permet un monitoring permanent de l’humidité et de la température au dixième de degré. Il intègre l’algorithme IZIAIR d’analyse de la Qualité d’Air Intérieur (QAI) permettant aux occupants d’interpréter et d’améliorer la Qualité d’Air Intérieur grâce à des conseils adaptés. Ainsi, des conditions ambiantes optimales et personnalisées peuvent être atteintes en termes de température et d’humidité.

Un renouvellement régulier de l'air intérieur est également primordial afin de réduire la concentration des polluants présent dans votre habitat. Pour cela, il est indispensable d'aérer régulièrement et de s’équiper d’un système de ventilation efficace (bouches d’aération ou VMC). La mise en place d’un capteur de CO2 comme INSAFE+ Carbon améliorera également votre qualité d’air intérieur. L’utilisation d’un tel dispositif permet de vérifier très simplement et rapidement la qualité du renouvellement d’air et incite à l’aération des pièces en cas de besoin.

Enfin, pensez à adopter les bons gestes au quotidien : fumer à l’extérieur, opter pour des produits d’entretien naturels et écologiques, nettoyer et passer fréquemment l’aspirateur, éviter les désodorisants, encens ou autres parfums d’ambiance et investir plutôt dans des plantes dépolluantes !

Agir préventivement reste certainement la façon la plus efficace et la plus économique de préserver la qualité d’air de votre logement !


#IoT #Nexelec #Insafe #pollutionairinterieur #détecteursansfil #capteursansfil #qualitéair #QAI #moniteurqualitéairintérieur #InsafePilot #InsafeCarbon #capteurtempérature #capteurhumidité #capteurCO2 #détecteurCO2


22 vues